Saint-Leu

Un univers de curiosités dans les pas de l'Histoire...

 

Le Blason représente un besant (ancienne pièce de monnaie de la Compagnie des Indes), la commune concervant pieusement les vestiges d'importants bâtiments historiques.L'actuelle mairie en est un. Le blason est surmonté d'une tête de loup (leu = loup en vieux français) et repose sur une ancre accostée de sirènes symbolisant la pêche (toujours fructueuse) et le tourisme (l'avenir).

 

BREF HISTORIQUE

 

Le quartier de Saint-Leu est édifié en 1776. Le lieu, pendant longtemps, s'appellera "Boucan Lalau" ou "Boucan de LaLeu", du nom de son premier habitant.

En peu de temps, il devient le fournisseur de viande bovine et de café de Bourbon. Devenue commune en 1790, Saint-Leu sera le siège de l'unique révolte d'esclaves de l'île. Cela se passe en 1811, sous l'autorité du gouverneur anglais FARHQUAR (l'île est anglaise de 1810 à 1815). Une révolte qui fera long feu puisque les conjurés sont dénoncés par un des leurs, l'esclave FIGARO, récompensé de sa délation par l'octroi d'une concession (jamais occupée) à Ilet-à-Cordes, dans Cilaos!

Saint-Leu prospéra tout à tour grâce à l'élevage, au café, à la chaux prélevée dans son lagon, aux salines de la Pointe-au-sel, et enfin à la canne, avec l'usine de Stella. La commune voit sa population augmenter rapidement depuis quelque 20 années, grâce à ses multiples possibilités sportives et touristiques.