Saint-Louis

Riche en Histoire, riche en devenir

    Devise : Justice et Vérité.

    Les armoiries de Saint Louis, avec les fleurs de Lys et la nef sous voiles, rappellent que le quartier fut l'un des premiers peuplés, du temps où le Roy de France et la Compagnie des Indes étaient tout puissants.

     

 

BREF HISTORIQUE

 

Les premiers mutins de Fort-Dauphin (1646) auraient effectué une reconnaissance dans la région de Saint-Louis. La partie au Sud de la ravine des Trois-Bassins est interdite à la colonisation. En 1718, le gouverneur DESFORGES-BOUCHER, désireux de promouvoir le café, ouvre le quartier Saint-Etienne à la mise en valeur de cette culture. Le quartier, détaché de Saint-Paul en 1726, est très étendu, de Saint-Leu à Saint-Philippe. En 1732, Barbe PAYET fait construire à ses frais, sur son terrain, la chapelle du Rosaire (Saint-Louis ville), premier édifice religieux connu à La Réunion. Saint-Louis devient commune en 1768. Son Territoire actuel est fixé avec la séparation de Cilaos en 1965. L'usine du Gol est l'une des premières de l'île, en 1816. Au début du XX° siècle, le père LAPORTE, curé de La Rivière, initie les artisants au travail du bois pour meubler l'église de Nôtre Dame-du-Rosaire. Depuis les ébénistes de la commune sont les champions incontestés du travail du bois à La Réunion.