Saint-Paul

Le berceau du peuplement de La Réunion

      Devise : Berceau du peuplement et baie du meilleur ancrage.

      L'ancre témoigne de la vocation maritime de la commune en même temps que du passage des premiers navires qui y jetèrent l'ancre. L'oiseau au gros bec est un "solitaire de Bourbon", "Dodo" si lourd à se déplacer que les pionniers le capturaient à la course. D'où sa disparition.

       

 

BREF HISTORIQUE

 

Avant 1663, Saint-Paul connut deux tentatives d'occupation. Les gouverneurs de Fort-Dauphin (Madagascar), ayant fort à faire avec des subordonnés indiciplinés, les exilèrent à Bourbon. Cette "punition" leur ayant été sanitairement profitable , le peuplement définitif fut décidé: en 1663, Louis PAYEN débarqua avec 10 malgaches. Naquit Anne MOUSSE, 1° enfant de Bourbon, petite malgache, ancêtre de la majorité des Réunionnais. Saint-Paul, 1° capitale, 1° commune, fut dépossédée du statut de chef-lieu au profit de Saint-Denis. Elle a connu des heures de gloire avec la canne, le café et le géranium. Ses usines comptèrent parmi les plus productives avant la concentration industrielle du XX° siècle. Aujourd'hui le tourisme est sa première activité. Son histoire se pare des noms les plus glorieux. Etienne REGNAULT, 1° gouverneur de Bourbon; LECONTE de LISLE, poète contreversé mais militant anti-esclavagiste reconnu; Jacques LOUGNON, humaniste chaleureux...