Trois-Bassins

Les pieds dans l'eau la tête dans les nuages...

Devise: Force, dynamisme, jeunesse.

Trois fleurs de Lys pour les trois bassins reconnus du temps du Roy.Le pic vert pour les hauts, la forêt, l'agriculture. La canne à sucre, pour la tradition. Et le kiosque pour la vocation touristique évidente

 

BREF HISTORIQUE

 

La dénomination "Trois-Bassins" figurait déjà sur une des cartes dressée par FLACOURT en 1649, sur la foi de déclarations faites par les premiers exilés de Fort-Dauphin.

Aux premiers temps du peuplement, la ravine des Trois-Bassins marquait la limite Sud de la colonisation. Il était interdit de s'y aventurer. Cela n'engagea guère les premiers Bourbonnais, déjà frondeurs! Lorsque la Compagnie des Indes leur interdit de commercer autrement que dans ses propres magasins, ils s'en allèrent allégrement de nuit, franchir la ravine interdite, pour troquer avec les forbans mouillant à quelques encablures de la Petite-Ravine: fruits, légumes, viande fraîche, contre des fusils, de la poudre et quelques pièces d'or conquises de haute lutte.

Trois-Bassins fut longtemps une section administrative du quartier de Saint-Paul, puis de Saint-Leu. La création de la commune est fixée par un arrêté du gouverneur en date du 15 avril 1897.

Les premières élections municipales ont eu lieu le 09 mai 1897, le premier maire fut Henri AUBER.