LÉANDRE un nom de la région saint-pauloise.

 

Dans toutes nos précédentes émissions, j’ai souvent cité le fait que les patronymes réunionnais qui étaient des prénoms provenaient des premiers affranchis et libres de couleur d’avant 1830. En effet nous devons toujours garder en mémoire que les noms de famille ont toujours une origine, une histoire, un passé même si parfois il nous a été raconté des histoires de toutes sortes.

 

LÉANDRE est un vieux prénom connu depuis l’antiquité : Léandre un héros de la mythologie grecque, Léandre archevêque de Séville au VI ème  siècle, c’est aussi le jeune amant dans les Plaideurs de Racine et les Fourberies de Scapin de Molière.

 

A Bourbon c’est le nom d’un jeune esclave de la famille BONARDO de ROBURENT né le 1.2.1781 à St Paul chez  le couple Jean-Baptiste et Françoise.

 

Ce jeune Léandre sera affranchi en 1787 avec ses parents, frère et sœurs dont
la majorité portera par la suite le nom de BAPTISTE.

 

Léandre comme ces derniers apprend à lire et à écrire et signera plus tard comme son frère David lui aussi Léandre de Bonardo. Il travaille en 1806 comme régisseur des biens de Pierre BONARDO de ROBURENT, il possède 13 esclaves et une habitation de 2.800 gaulettes ² soit 7 ha entre les Ravines de Bernica et de St Gilles.

 

Léandre eut d’abord des enfants avec Caroline son esclave et concubine.
Il affranchit concubine et enfants en 1811 et finalement épousa  Caroline en 1824 et légitima les enfants.

 

Le prénom du père devint un NOM de FAMILLE, les enfants s’appelant dès lors LÉANDRE ils le transmirent  dans leur descendance.

 

Les premières alliances familiales se firent avec les familles JEAN-PIERRE, PAULINE, PRÉMONT et RENOU toutes de Saint-Paul.

 

Le couple originel Léandre et Caroline mourut après 1850