Les LE BRETON

 

Notre île compte un nouveau jeune député en la personne de Patrick LEBRETON que nous aurons bientôt plaisir de rencontrer à Saint Joseph au cours du mois d’octobre pour les Journées nationales de la Généalogie. Cela m’amène à parler des LEBRETON, vieille famille réunionnaise depuis près de 320 ans.

 

En effet, le 1er du nom Guillaume Elie LEBRETON était  un breton du village de Locminé dans le Morbihan, baptisé dans l’église du village le 28 mars 1670, fils de Julien LEBRETON Sieur des Marais et de Louise MORICE…

 

Elie LEBRETON quitta jeune les terres bretonnes pour l’aventure vers les terres inconnues du lointain Océan Indien quand il s’embarqua sur le célèbre bateau le Saint Jean-Baptiste. Celui-ci emmena tant de valeureux colons dans  notre île et aussi le futur gouverneur Henry Habert de VAUBOULON de sinistre mémoire. Il débarqua à St Paul le 5.12.1689.

 

Le 31.5.1693 à St Paul, il épousa une jeune créole blanche de 14 ans ½  Madeleine BELLON qui devait lui donner 5 enfants, 3 garçons et deux filles. Tous les LEBRETON descendent des fils Henry  et Jean-Baptiste.

La famille s’établit à St Paul où la jeune épousée a toute sa famille, les BELLON, RICQUEBOURG, GRUCHET, BÉDA et BOUCHER.

La vie de famille se déroule dans le calme jusqu’en 1705 quand la maladie eut sans doute raison
d’ Elie LE BRETON qui décéda à l’âge de 35 ans.

 

Veuve à 27 ans avec ses enfants, Madeleine BELLON va les élever et les marier. L’aîné Henry épousa en 1721 une MUSSARD, Marie Madeleine épousa le breton René COUSIN, sa sœur Anne devint Mme Michel MUSSARD mais elle ne vit pas son fils Jean-Baptiste épouser en 1734 une créole métissée Dauphine PAYET.

 

En effet 1729 était passé par là, année de toutes les horreurs dans notre jeune histoire, puisque la Grande Epidémie de variole avait failli exterminer bien des familles de colons. Les LEBRETON virent ainsi la mort de 5 de leurs membres dont la 1ère Mme LEBRETON, son fils aîné, ses 2 derniers enfants.

 

Les LEBRETON ont fait souche principalement à St Paul dans la descendance de Henry I qui fut aussi l’ancêtre des plus grandes familles de l’île et de grands personnages comme LECONTE de LISLE, ARCHAMBEAUD, BUREL, RINGWALD, de CHATEAUVIEUX ou de TOURRIS…

L’autre branche fut celle de Jean-Baptiste qui épousa une PAYET et s’établit sur St Pierre avant d’aller à la conquête du Sud sauvage ou encore plus tard vers Salazie au milieu du 19ème siècle.

La majorité des LEBRETON du Sud descend aussi de cet aïeul.

 

Cette famille a été aussi connue pour ses très nombreux mariages entre cousin et cousine le 1er ayant eu lieu en 1786 entre Henry Hildevert LEBRETON VERVILLE et sa cousine Marie Dauphine LEBRETON. Dans la branche saint-pauloise cela a été très fréquent particulièrement au 19ème siècle.

 

Pour mémoire, il a aussi existé une autre famille les LEBRETON K/ LONET ou de K/LONET originaire de Quimperlé arrivée à Bourbon en 1787 mais éteinte en ligne féminine en 1872.

 

Patrick ONÉZIME-LAUDE pour RFO